des nouvelles de la miellée

Publié le par apinews

Pour ma part, ce printemps ne me fera quasiment pas de miel. Je viens de faire ma mini-récolte de colza. Je m'imaginais me rattraper sur acacia, mais, bien que la floraison soit magnifique, les conditions ne sont pas favorables à la miellée. On atteint à peine 18 °c la journée, sous un petit vent de nord. C'est trop frais. Ce sont de bonnes conditions pour stopper net la sécrétion de nectar des fleurs. La météo pour la semaine qui arrive annonce un temps automnal, et je crois que d'ici que ça s'améliore, on verra les fleurs commencer à tomber!! Dommage, car cette miellée peut etre très intense et on peut voir les abeilles remplirles hausses en quelques jours.

Décidément, pendant que j'écris , il pleut! Il faut encore prendre son mal en patience, il reste encore les miellées de chataignier, bruyere et tournesol et avec toute cette pluie, on aura une belle floraison estivale. 

Avec mon manque d'organisation et cette météo défavorable, j'ai laissé une partie de mes ruches essaimées. En principe  ces jeunes colonies vont etre capable de produire sur tournesol. Après l'acacia, ça sera un peu plus calme et je vais en profiter pour refaire une visite détaillée de chaque ruche, manière de faire le point sur la ponte, le couvain, la force des colonies, pour faire un tri de ce qui sera transhumer au chataignier.

Ce sera également le moment pour moi de m'occuper des ruches qui seront trop peu développées , en les regroupant avec d'autres ou en supprimant la reine et en faisant deux nouveaux essaims. De l'extérieur ça peut paraitre sans pitié, mais ces ruches faibles auront plus de mal à passer l'hiver et ne feront pas de miel cette année, donc le choix est clair. Dans les conditions actuelles il faut que les ruches soient fortes, sinon ça peut vite etre la cata.

Je le vois déjà où en possédant 300 colonies , y compris les ruchettes, faire du miel peut s'avérer extremement compliqué si tant soi peut, la météo n'est pas au rendez -vous, il y a du varroa dans les ruches et que les colonies aient eu du mal à démarrer au printemps.

Publié dans journal de bord

Commenter cet article