les essaims artificiels

Publié le par apinews

rucher saint andré2En ce moment je constitue des essaims artificiels sur les ruches fortes. Je prélève 3 ou 4 cadres de la ruche souche (1 ou 2 cadres de provision, 1 cadre de couvain ouvert et 1 cadre de couvain fermé), tout en veillant à ce que ces cadres soient suffisamment garnis d'abeilles.

rucher saint andré

Ensuite je place tout ça en ruchettes que je transporte à plus de 3 km pour éviter le retour des butineuses. Ces essaims orphelins vont alors élever une reine pour assurer la survie de cette nouvelle mini-colonie. La reine va naitre 11 jours plus tard, puis elle fera ses vols de fécondation jusqu'à ce que sa spermathèque (c'est comme ça qu'on dit!) soit pleine puis encore quelques jours où s'achève des changements physiologiques et elle sera alors prête à pondre.

constitution essaims artificiels 05.2013

 

Au final, un bon mois ce sera écouler.

A partir de ce moment tous ces essaims vont être stimuler au sirop pour pousser la reine à pondre beaucoup afin de constituer une population importante rapidement. Une partie de ces essaims fera ensuite une récolte sur châtaignier et tournesol .

Réaliser des essaims de cette manière (90 % de réussite) permet de reconstituer le cheptel , voire les bonnes années de l'augmenter.

Sur ce rucher de 45 ruches je n'ai pour le moment fait que douze essaims car les ruches sont dans l'ensemble assez moyenne. Elles ont déjà beaucoup de varroas pour la saison. C'est un rucher qui a subi le test de ne pas avoir de deuxieme traitement varroa cet hiver, afin d'observer comment il allait se comporter, mais je remarque déjà beaucoup d'abeilles aux ailes atrophiées. De tout manière globalement cette année j'ai beaucoup de varroas sur les ruches.

J'ai utilisé en janvier de l'acide oxalique pour alterner avec le traitement que j'effectue habituellement à l'amitraze, pour éviter l'accoutumance du varroa aux même molécules, mais j'ai l'impression que l'acide oxalique est moins efficace. Je prévois donc un traitement flash entre deux miellées à base d'acide formique. ça fait beaucoup de chimie pour ces petites bestioles et j'avoue que c'est parfois à contrecœur que je leur injecte ça, mais en attendant ça les maintient en vie. L'objectif que je souhaite mettre en place pour les saisons à venir, pour compléter tous ces traitements antivarroas, est d'essayer d'intégrer des compléments alimentaires, ou traitements homéopathiques (et oui ça existe aussi meme chez les abeilles) afin de renforcer l' immunité des abeilles et des les aider dans leur combat pour rester en bonne santé.

constituion essaims artificiels2

Publié dans journal de bord

Commenter cet article